Lors de vœux à la presse, le 29 janvier 2018, le président M. Pierre-Franck Chevet de l'ASN, a souligné que « la situation de la sûreté nucléaire et de la radioprotection est moins préoccupante, en raison d’un certain nombre de signes et de perspectives d’amélioration » :

• « Nous avons eu à faire face à une anomalie technique, l’excès de carbone dans un certain nombre de composants. C’est cela qui nous a conduits à demander l’arrêt d’une douzaine de gros réacteurs pendant l’hiver 2016-2017. Les contrôles ont été effectués. Nous avons pris position sur le devenir de la cuve de l’EPR. Cette anomalie de ségrégation carbone est aujourd'hui derrière nous. » 

• Concernant les irrégularités du Creusot, de potentielles falsifications, M. Chevet a souligné qu’ « un processus construit et systématique a été mis en place pour réexaminer l’ensemble de dossiers de fabrication ». Ce travail est correctement accompli par Le Creusot, sous la surveillance de Framatome et d’EDF, sous le contrôle de l’ASN. La fin de la revue du Creusot est attendue à la fin de l'année 2018. »

• « Les entreprises, EDF et Areva ont été réorganisées et recapitalisées. C’est une étape importante pour les industriels et le contexte en matière de sûreté. L’ASN sera vigilante pour que les capacités techniques et financières des exploitants soient affectées aux bons endroits. »

> en savoir plus sur le site de l'ASN