Dans la situation actuelle des finances publiques et de l’économie française (faible croissance, chômage), est-il raisonnable que la France, à l’issue des élections présidentielle et législatives 2017 confirme l’objectif de limiter la production nucléaire à 50% de la production d’électricité dès 2025 en France, alors qu’une telle décision aurait à court terme des conséquences importantes sur l’économie, et sur le pouvoir d’achat, et contribuerait nullement à l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de la COP21.

> consulter la fiche réalisée par l'association Energie en actions, d'actionnaires salariés et anciens salariés du groupe EDF