Communiqué du 24 janvier 2017 d'Action Fessenheim des Actionnaires Minoritaires d'EDF*

Action Fessenheim actionnaires minoritaires EDF

Ce communiqué, publié à la suite de l'approbation ce matin par le CA d'EDF d'un protocole d'indemnisation au titre de la fermeture anticipée de la centrale de Fessenheim, fait suite à l'envoi le 7 décembre de courriers sur ce sujet adressés notamment au Président d'EDF et aux administrateurs non liés à l'Etat, et restés sans réponse.

On soulignera que :

  • ce protocole, relevant des conventions réglementés, devra être soumis pour approbation à la prochaine Assemblée Générale des actionnaires d'EDF,
  • l'Etat, en tant que partie prenante et actionnaire majoritaire, ne pourra participer à ce vote.

Le bureau de l'association Energie en Actions adresse ses

Meilleurs Voeux 2017 aux salariés et anciens salariés du groupe EDF, ainsi qu'à leurs proches.

Souhaitons qu'après 2 années 2015 et 2016 relativement difficiles, l'année 2017 permette :

  • un véritable débat sur la politique énergétique et les enjeux climatiques à l'occasion des échéances électorales en France,
  • de lever un certain nombre d'incertitudes et de risques qui continuent de peser sur le Groupe, et et à l'action EDF de se redresser,
  • une réussite de l'augmentation de capital envisagée, et une relance de l'actionnariat salarié à EDF.

L'association Energie en actions a édité le 10 décembre sa nouvelle note d'informations aux adhérents, qui porte notamment sur l'actualité intervenue depuis le mois de juillet 2016.

Energie en actions, et les 2 autres associations d’actionnaires salariés d’EDF se sont regroupées avec l’APAI (Association pour le Patrimoine et l’Actionnariat Individuel www.apai.fr) et un actionnaire (étant intervenu en AG d’EDF), afin de défendre les intérêts des actionnaires minoritaires dans le cadre de la conclusion d'un accord d’indemnisation au titre de la fermeture anticipée de Fessenheim.

Ce collectif « Action Fessenheim» a écrit le 7 décembre au Président et aux administrateurs d’EDF en demandant notamment :

  • la communication des éléments de calcul conduisant à l’évaluation de 400M€ proposée par l’Etat ;
  • une expertise indépendante, destinée dans la transparence à fournir une évaluation du préjudice fondée sur des données économiques et financières objectives, visant à permettre aux administrateurs non liés à l'Etat de pouvoir exercer leur responsabilité sur ce sujet.

L'association Energie en actions a apporté sa contribution à la à la consultation publique sur le projet de programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE).

> consultez la contribution d'Energie en actions

Sous-catégories

Communiqués de presse et prises de position d'Energie en actions